livre jeunesse | Gallimard Jeunesse

Conseils de lecture

Pourquoi avons-nous besoin d'histoires ?

Pas toujours facile de motiver nos enfants à lire ! Pourtant, la lecture est une porte ouverte sur le monde et sur nous-mêmes. Si nous réduisons l'acte de lire au seul enjeu d'un apprentissage, nous perdons de vue le propos essentiel de la littérature qui est de nous relier aux histoires de l'humanité.

Pourquoi a-t-on besoin d'histoires ?

Pourrait-on vivre sans histoires ?

Qu’ils vivent dans une société de l'écrit comme la nôtre ou une société orale comme il en existe encore, les humains ont besoin d'histoires pour se rassembler, découvrir d'autres vies, comprendre et se comprendre. Nous ne pouvons imaginer vivre dans un monde sans histoires, c'est-à-dire sans littérature, mais aussi sans œuvres d'art ni musique.

 

Nous sommes tous des raconteurs d'histoires !

Nous racontons pour transmettre et partager, mais pas uniquement des faits ou des anecdotes. Par-delà les mots, le texte d'un auteur traduit des émotions, questionne, surprend, exalte. En lisant une histoire, nous nous impliquons : nous anticipons, présumons, nous prenons des risques avec le héros et critiquons parfois.  Autrement dit, il y a une rencontre entre la voix d'un auteur et la voix intérieure d'un lecteur. Celui-ci fait son histoire avec les mots d'un autre. Il est le maître tout-puissant de son livre.

Fiction, imaginaire, virtuel, un enjeu humain

La fiction apparaît très tôt dans la vie des enfants. Ne leur dit-on pas « mon lapin», « mon chou » ? Ils savent donc très petits qu'un mot peut être détourné de son sens. C'est déjà de la littérature ! En jouant, l'enfant utilise sans cesse la fiction puisqu'il invente des histoires de chevalier, princesse... À travers elles, il explore aussi ses propres sentiments. Tout au long de sa vie, le monde des histoires restera important. D'ailleurs, nous vivons dans une société qui n'a jamais proposé autant d'histoires : celles des livres, mais aussi des films, des séries télé, des dessins animés...
En face du monde virtuel qui a son rythme, un horaire programmé, un défilement incontrôlable d'images, la lecture d'histoires est tout l'inverse : nous lisons à notre rythme, où nous voulons, quand nous voulons, et les images qui nous viennent en tête n'appartiennent qu'à nous. La littérature nous permet de nous tourner vers nous-mêmes.
Pourtant, la tentation de la manette est grande ! Entrer dans un texte littéraire exige plus de nous que regarder la télévision.  À nous de créer des conditions propices à la lecture (éteindre les écrans ou la musique pour aider à la concentration).
Donner du temps à votre enfant, une question de bien-être ! Lire est un jeu libre : à chaque page, la pensée de l’enfant se met en route par le texte ou les illustrations. Là, un personnage qui lui ressemble ou pas, là, une maison étrange, là encore, des arbres signifiant que l'histoire se déroule dans la jungle. En lisant, l'imaginaire de votre enfant est sollicité par plusieurs chemins en toute liberté. C'est ainsi qu'il développe sa confiance en sa propre capacité de penser.

Le besoin des autres, l'effet miroir.

En devenant lecteur autonome, votre enfant réalise qu'il ne sera jamais seul avec un livre, mais en compagnie d'une multitude de personnages. Certains vont l'accompagner tout au long de sa vie. Magique quand on y pense ! On est physiquement seul en lisant, mais accompagné. Les personnages ou les situations provoquent un effet miroir. Cela ressemble à notre vie, mais pas vraiment. En traversant une histoire, un enfant prend conscience de ses ressemblances et de ses différences avec tel ou tel personnage. Il s'explore et apprend à mieux se connaître.

Ah, les grandes questions !

Dès notre petite enfance, nous nous posons de grandes questions. Des questions éternelles sur la vie, la mort, l'amour, que la littérature explore continuellement. En lisant des histoires, nous sommes amenés à y réfléchir et à trouver des pistes de réponses qui viennent combler nos angoisses, nos désirs, nos solitudes. Nous sommes enchevêtrés dans les histoires du monde. La littérature nous relie à notre humanité et et elle est essentielle « Parce que la vie est complexe et que rien ne dit mieux sa complexité que la littérature » (Sophie Van der Linden.)

Parce que nous avons besoin de rêver, de nous émerveiller

Les histoires permettent de dépasser nos limites, de prendre des risques, de transgresser des interdits, de vivre dans un fauteuil des aventures éclatées dans le temps et dans l'espace. De leurs mots et avec leur imaginaire, les auteurs nous aident à agrandir notre vie et à nous émerveiller de tous les possibles. Les mots au pouvoir évocateur portent ces histoires et disent la richesse de notre langue. Pour les enfants, ils disent aussi ce qu'eux-mêmes ne peuvent pas toujours exprimer. Les mots et l'imaginaire sont nos deux forces vives pour que se révèle librement la pensée humaine.


Si nous sommes convaincus de l'enjeu humain de la littérature, nous pourrons mieux expliquer à nos enfants pourquoi nous avons tant besoin d'histoires. C'est un choix, un choix de société dont nous devons être garants. La littérature n'est pas utilitaire, mais utile à notre bien-être. Elle a la capacité de faire de nous de meilleurs humains.
Reconnaître notre besoin d'histoires comme un besoin vital se construit dès la naissance.

 

Favoriser la prise de parole : Le jeu des raconteurs d'histoires
Les enfants se racontent dès qu’ils sont tout petits en dessinant. En grandissant, encourageons-les à raconter leurs histoires pour valoriser mots et imaginaire.
Voici un jeu à mettre en pratique en famille : Choisissez un fait vécu qui concerne toute la famille. Demandez à chacun de raconter l'anecdote de son point de vue. Les mots, les sentiments, la hiérarchie des faits varieront d'une personne à l'autre. N'hésitez pas à enregistrer tous les récits pour en garder la trace. Et pour jouer avec l'imaginaire de chacun, demandez à chaque participant d'ajouter un moment fantastique, mystérieux ou comique à son récit.
Marie Barguirdjian
  
Auteure, animatrice et conférencière en arts et en littérature jeunesse, Marie Barguirdjian est surtout une passionnée de l’enfance.
Elle aime particulièrement travailler l’univers visuel des albums, un pont merveilleux et naturel entre l’art et la littérature.
Marie est également à l'initiative du manifeste On a tous besoin d'histoires visant à faire de la littérature un enjeu prioritaire, accessible sur son blogue : www.artstramgram.org