Entretien avec David Almond | Gallimard Jeunesse

Entretien

Publié le 29/06/2020

Entretien avec David Almond

David Almond se confie sur l’écriture
8 juin 2011

Où êtes-vous né ? Où vivez-vous maintenant ?
Je suis né à Newcastle upon Tyne, dans le nord de l'Angleterre. J'ai grandi dans une petite ville située au bord d'une rivière, entourée de landes et d'anciens puits de mine. Notre vie était empreinte de mystère et d'événements inattendus. Le lieu et les gens qui y vivaient m'ont beaucoup inspiré pour imaginer mes histoires. J'ai toujours voulu écrire, et si ce n'est pas toujours facile c'est quelquefois un moment rare de magie! J'habite aujourd'hui dans le comté du Northumberland, une région magnifique, assez vide, près du Mur d'Hadrien, qui marqua un temps la frontière nord de l'Empire romain.

Quand avez-vous commencé à écrire ? Qu'est-ce qui vous a inspiré ?
J'ai toujours su que je voulais être écrivain. Enfant, j'écrivais des histoires sur des feuilles que je cousais entre elles pour en faire de petits livres. Et j'ai toujours beaucoup aimé la graphie et le son des mots. Un de mes oncles étant imprimeur, je suis tombé amoureux très tôt de l'imprimerie. La bibliothèque municipale fut également très importante pour moi : je rêvais de voir sur les étagères des livres portant mon nom (je rêvais aussi, et rêve toujours, de jouer dans l'équipe de foot de Newcastle United !). Adulte, mes premières histoires ont été publiées dans d'obscures revues, et je n'avais qu'une poignée de lecteurs. Mon premier roman fut refusé par tous les éditeurs britanniques, mais ça m'était égal, j'ai continué à écrire, comme lorsque j'étais enfant.

Êtes-vous un écrivain «à plein temps» ?
Oui, je suis écrivain à temps complet, mais dans le passé j'ai été facteur, portier d'hôtel, et prof à temps partiel. Pour un écrivain inconnu, c'est un boulot idéal, qui permet d'avoir un salaire régulier, modeste, et du temps pour écrire.

Quel conseil donneriez-vous à un écrivain débutant ?
Prends du plaisir à écrire. Oui, écrire peut être difficile, mais c'est aussi une sorte de jeu. Ne pense pas que tout ce que tu écris doit être de qualité. Autorise-toi à faire des erreurs, à être fouillis, à griffonner. Joue avec les mots, les idées, les personnages. Lis beaucoup, autorise-toi à être influencé par les auteurs que tu aimes. Ecris plus que tu ne penses pouvoir écrire. Ne laisse pas tomber, même si tu n'es pas sûr de la suite de l'histoire. Il suffit de laisser un blanc sur la page et de prendre une nouvelle piste. Relis ce que tu as écrit à voix haute, seul, au fur et à mesure. Regarde, écoute, interroge-toi. Autorise-toi à être étonné par le monde qui nous entoure et invites-en les petits détails surprenants dans ton écriture. Sois très ambitieux et très modeste à la fois. Prends soin de toi. Et comme il est très difficile de vivre de sa plume, assure-toi que tu as de quoi vivre.

Que représente pour vous la collection Folio Junior ?
Je suis très fier que mon travail soit publié dans une collection de si bonne qualité.

Auteur associé