Conseils de lecture

Livres audio : 3 bonnes raisons de les adopter

C’est en écoutant des histoires, dès le plus jeune âge, que nos enfants découvrent les livres. Et si on prolongeait ce plaisir grâce aux livres audio ? En format CD ou MP3, avec ou sans album, la lecture dématérialisée séduit de plus en plus de jeunes lecteurs : elle favorise la compréhension des textes, le développement du vocabulaire, tout en stimulant l’imagination et le goût de la lecture. Explications.

Livres audio : 3 bonnes raisons de les adopter

Un nouveau rituel de lecture
Dans le salon ou en voiture, à l’école, en famille ou seul dans sa chambre, il y a mille façons de faire entrer le livre audio dans le quotidien d’un enfant pour développer ses capacités de lecteur et cultiver son goût pour la lecture. Ce nouveau rituel compte en effet de plus en plus d’adeptes, parce qu’il offre une alternative ludique à la lecture à voix haute du parent avec les plus petits et à la lecture silencieuse pour les plus grands. Auteure et fondatrice de l’association La Plume de Paon, Cécile Palusinski défend depuis plus de dix ans les atouts de la lecture auditive : « C’est un format qui possède de nombreux atouts pour une approche complémentaire de la lecture à chaque âge, de la maternelle au lycée ! En Allemagne, où il s’est développé beaucoup plus vite que chez nous, le livre audio est utilisé dès le jardin d’enfants. » Et pour cause, avant de savoir lire, l’enfant n’apprend-il pas à écouter ? La voix de ses parents lui donne accès au monde qui l’entoure mais ouvre aussi les portes de son imaginaire.« La lecture et l’écoute d’un texte convoquent les mêmes parties du cerveau, le livre audio ajoute la possibilité de s’immerger dans une bulle sonore où l’absence d’images est propice à l’imagination », Et si la voix d’un comédien ouvrait de nouvelles perspectives aux tout jeunes lecteurs pour accéder au sens de l’histoire ?

Une lecture enrichie
Dans une société qui fait la part belle à l’image, on est tenté de croire que nos enfants préféreront le support papier et ses illustrations. « Pourtant, certains enfants sont plus sensibles à la stimulation auditive que visuelle », note Cécile Palusinski, et l’on pourrait être surpris par leur capacité à fixer leur attention sur une voix qui leur propose une lecture enrichie de l’histoire, qui dévoile ses sens cachés, ses allusions et ses sous-entendus. « Le comédien est un intermédiaire entre le texte et le lecteur ; avec ses intonations et ses interprétations, l’émotion que génère sa voix, il fait un travail de mise en sens du texte et aide ainsi au déchiffrage et à l’immersion dans l’histoire. L’enfant comprend mieux et peut même accéder à des œuvres plus complexes », ajoute Cécile Palusinski. Le livre audio favorise ainsi, selon l’auteure, la levée de certains blocages qui peuvent survenir au collège ou au lycée par rapport à la lecture en général ou face à des œuvres jugées trop exigeantes. « À l’âge où certains élèves ont tendance à décrocher de la lecture et où la lecture silencieuse est associée à un travail scolaire, le livre audio représente un format ludique auquel ces jeunes adhèrent plus facilement, embarqués par la voix du comédien. »

Décupler les vertus du livre
La vocation pédagogique du livre audio n’est plus à démontrer et de plus en plus d’enseignants, au collège et au lycée, utilisent ce support pour accompagner l’entrée dans certains textes ou préparer les épreuves anticipées de français du baccalauréat. Mais avant le collège, les tout-petits bénéficient aussi des bienfaits de la lecture auditive. À l’âge où ils aiment tant entendre des dizaines de fois la même histoire, le livre audio permet la répétition et une impressionnante mémorisation du vocabulaire et de la syntaxe. « Certains parents sont surpris d’entendre leur enfant de quatre ou cinq ans imiter la voix du comédien et réciter mot pour mot le texte du livre lu », commente Cécile Palusinski. Une fois commencé l’apprentissage de la lecture, le livre audio reste un atout, d’une part, pour garder une notion de plaisir et de facilité dans les temps de lecture, d’autre part, parce qu’il soutient cet apprentissage. En effet, d’après l’étude menée en 2017 par l’Institut West Ed auprès d’élèves américains de 7 à 9 ans, l’écoute régulière de livres audio multiplie par 4 le niveau de compréhension des enfants, par 7 leur vocabulaire et par 4 leur envie de lire. Ajoutons à cela le plaisir de redécouvrir les œuvres culte de notre enfance et d’écouter en famille Les Aventures du Petit Nicolas ou le premier tome de la saga Harry Potter, et voilà toute la famille convertie au charme du livre audio.