Livre Genesis | Gallimard Jeunesse

à partir de 14 ans

Genesis

Un thriller futuriste d'une ingéniosité stupéfiante. Et le meilleur... est pour la fin!

Anax est prête à affronter le jury. Pendant cinq heures, face à trois examinateurs, elle va montrer qu'elle connaît parfaitement son sujet. Mais plus elle en dit, plus elle referme son propre piège...

Quand la philosophie est au cœur du suspens... Que signifie être un humain?
«Utiliser le thème de l'intelligence artificielle était le prétexte pour nous faire réfléchir, non sur les robots, mais davantage sur nous-mêmes. La question est clairement : dans quelle mesure suis-je moi-même une machine? [...] La science nous oblige à trouver de nouvelles perspectives et à redéfinir nos anciennes valeurs» ( Bernard Beckett dans Lire, novembre 2009)

Prix Sorcières 2010, dans la catégorie Romans Ados.
  • Acheter

    • Livre imprimé 11.7 €

    • Livre numérique 5 €

  • Détails

La presse en parle

«Un exposé philosophique où toutes les questions essentielles sont posées» (Stéphan de Pasquale sur RTL, octobre 2009).

«Un roman de science-fiction époustouflant [...]. Beckett fait réfléchir autant qu'il captive mariant philosophie et romanesque» (Lire, Novembre 2009).

«Un dialogue socratique à la sauce SF [...]. Plus philosophique et plus conceptuel que véritablement littéraire, le charme froid de Genesis est néanmoins diablement efficace. Pour cette raison, il faudra surveiller les parents, qui risquent de le subtiliser dans la bibliothèque des plus jeunes» (Le Monde des livres, Octobre 2009).

«Un roman parmi les meilleurs! On oublie totalement qu'il s'agit d'un roman jeunesse, et on dévore» «Le style est limpide et la révélation finale fonctionne bien, même si elle n'est pas nouvelle : je recommande chaudement !» (Cuneipage, octobre 2009).

«Une lecture addictive» (Michel Abescat, Télérama, novembre 2009).

«Une magnifique réussite dont le suspens grandissant est vite irrésistible» (Michel Abescat, Télérama, novembre 2009).

«On pense à Philip K Dick, ce qui n'est pas un mince compliment» (Michel Abescat, Telerama, novembre 2009).

Du même auteur

Vous aimerez aussi