Entretien

Publié le 11/08/2016

TOUS FANS DE HARRY POTTER ! Entretien avec Erik L'Homme

Erik L’Homme est l’auteur des trilogies Le Livre des Étoiles, Les Maîtres des Brisants, Phænomen, et Terre-Dragon, et de la série A comme Association (avec Pierre Bottero)… Il passe son enfance à Dieulefit. Ayant peu d'amour pour l'école (sauf pour les matières littéraires), il se délecte surtout de ses activités parascolaires (piano, rugby). La passion de la nature ne le quittera d'ailleurs jamais, et après avoir passé une maîtrise d'histoire à l'université de Lyon, il part à la découverte du monde pendant de nombreuses années. Après sa rencontre avec Jean-Philippe Arrou-Vignod, auteur et directeur de collection chez Gallimard Jeunesse, il se lance dans l'écriture de romans jeunesse.

Quand avez-vous découvert Harry Potter ?

ERIK L’HOMME – J'ai découvert Harry Potter lors de la sortie des trois premiers tomes (en poche), avant qu'il connaisse l'engouement que l'on sait. J’avais 32 ans. Je me suis dit deux choses, après les avoir dévorés l'un à la suite de l'autre : 1/ c'est
génial ! 2/ c'est exactement quelque chose comme ça que j'ai envie d'écrire ! La suite ? C'est mon Livre des Étoiles et sa publication chez Gallimard...

 

Quel souvenir avez-vous de votre première lecture?

E. L’H. – J'avais emporté le premier tome en randonnée hivernale. Les nuits sont longues quand on a monté sa tente et fait chauffer sa soupe avant que le froid n'oblige à se réfugier dans son duvet ! Harry m'a tenu compagnie comme un véritable
ami, apparaissant grâce à la magie d'un livre froissé et d'une lampe de poche, pendant que le vent se déchaînait dehors et que la neige tourbillonnait..

 
Avez-vous en mémoire une ou deux émotions ressenties à la lecture d’un passage en particulier ?

E. L’H. – Une bouffée de haine pour Bellatrix après la mort de Dobby (trop c'est trop !). Une bouffée de joie pour Harry la première fois qu'il est accueilli chez les Weasley.

 

Selon vous, quelle est la particularité de cette œuvre ?

E. L’H. – La foule de détails ancrant un monde fantasmagorique dans la réalité des lecteurs - au point d'attendre chaque année, en y croyant dur comme fer, une convocation à Poudlard.

 

Dans quelle mesure cela a-t-il pu vous inspirer ?

E. L’H. – Harry Potter ne m'a pas inspiré (pas plus en tout cas - ou pas moins - que le monde arthurien ou celui de Tolkien n’a inspiré Rowling). Il a fait davantage : il m'a donné envie d'écrire mes propres histoires de sorciers...

 

Votre personnage préféré ?

E. L’H. – Hermione, je crois. C'est un personnage attachant, brillant mais plein de fêlures. D'une grande loyauté. Et puis j'aime bien les héroïnes, les filles de caractère qui en remontrent aux garçons!

Auteurs associés