à partir de 10 ans

Norman n'a pas de super-pouvoir

Vous avez dit super-héros? Une parodie inventive et bourrée d'humour qui mêle vie au collège, action et grand spectacle.

Dans le monde de Norman, chacun possède un don spécial: vision nocturne, télépathie, respiration sous l'eau, invisibilité ... Or ce matin, au collège, Norman doit passer le test qui révèlera à la terre entière qu'il n'a aucun pouvoir. Pour échapper à cette humiliation, une seule solution: tricher! Avec ses amis Agathe, Franck et Jibril, il monte un plan des plus périlleux ...
Une parodie inventive et bourrée d'humour qui mêle la vie au collège, l'action et le grand spectacle. «Norman n'a pas de super-pouvoir» est le roman gagnant de la troisième édition du Concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama.

PRIX DU SALON DU LIVRE ADO DE SURESNES 2019
  • Acheter

    • Livre imprimé 14.5 €

    • Livre numérique 5 €

  • Détails

Feuilleter

La presse en parle

«Le roman est émouvant et drôle, grave et léger tout à la fois, plein, au bout du compte, de l'idée que sortie du refuge de l'imaginaire, la vraie vie n'est pas mal non plus» (Télérama).

«On ne lâche pas ce livre drôle et prenant» (Le Journal du Mickey).

«Une parodie inventive et bourrée d'humour qui mêle la vie au collège, l'action et le grand spectacle» (Actualitté.com).

«Laissez-vous tenter» (RTL).

«Une délicieuse fantaisie» (VOICI).

«Kamel Benaouda semble avoir trouvé sa voie!» (Mon Quotidien).

«Amusante et divertissante, cette parodie d'histoire de super-héros permet d'interpeller le lecteur sur le mal-être de Norman, ses doutes» (Inter CDI).

«Tout en réalisant un délicieux divertissement, Kamel Benaouda, avec une belle créativité et beaucoup d'empathie envers l'enfance, autorise chacun à s'interroger sur ce qui fait sa propre singularité» (La Revue des livres pour enfants).

«Une lecture fantastique qui, cette fois, ravira les plus jeunes lecteurs, fans ou non de super-héros» (Page des libraires).

«Attention pépite !» (Aujourd'hui en France + Le Parisien).