Livre Lettre des îles Baladar | Gallimard Jeunesse

de 3 à 6 ans

Lettre des îles Baladar

Une écriture farfelue, des dessins corrosifs pour apprendre la sagesse aux petits enfants.

La mer a ses îles préférées, qu’elle protège à grand renfort de brouillards et de tornades. On vivait heureux aux îles Baladar, jusqu’au jour où le Général Trésorier tenta d'y imposer sa loi. Un jour, en effet, les habitants du Grand Continent s'aperçurent que de l'or brillait sur l'île… Une histoire inoubliable, pleine de poésie et d'humour.
Un fac-similé de l'édition originale, introuvable.
  • Acheter

    • Livre imprimé 15.25 €

    • Livre numérique 5 €

  • Détails
      • 52 pages Couverture cartonnée 256 x 173 mm

        ISBN : 9782070575992

        Date de parution : 30/08/2007

La presse en parle

«Bonne idée de rééditer cet album d'hier, devenu introuvable, à l'identique de son édition d'origine, datant de 1952! Le format à l'italienne et le doux papier crème donnent un petit air de nostalgie à cette réflexion sur le bonheur, teintée d'humour et d'imagination» (Soir, septembre 2007).

«De l'humour, un texte poétique et la bêtise des hommes tournée en dérision» (Le Quotidien de la Vienne, septembre 2007).

«Fable poétique et politique tout à fait édifiante» (Le Républicain Lorrain, septembre 2007).

«Ainsi commence l'histoire : «Autrefois, et cela fait déjà longtemps, au beau milieu des quatre coins du monde, il y avait des îles protégées par la Mer». La première phrase, selon bien des écrivains, est la plus coriace à écrire; ensuite, paraît-il, il n'y a plus qu'à tirer le fil. Celle de Jacques Prévert est un bijou d'humour, de jeux de mots collés, comme pas bien mis en place, et qui ouvrent grand sur l'imaginaire. La suite est aussi délectable. Prévert fait du farfelu plein de tendresse. [...] Les fans (les adultes) de « Paroles » retrouveront les mots chantants du grand Jacques ; les novices (les petits) ne pourront résister à tant de douceur» (Télérama, septembre 2007).

«Un petit bijou» (La Croix, novembre 2007).

«Plein de poésie et magnifiquement illustré» (La Revue des livres pour enfants).

«Conçue comme un conte traditionnel, cette histoire a été écrite la même année que Guignol et, si elle ne défend pas les mêmes valeurs, elle est aussi porteuse d'une philosophie de la vie». (Le Monde de l'éducation, octobre 2008).