La bibliothèque idéale de Christophe Mauri

Le jour où je suis rentré pour la première fois chez Gallimard Jeunesse, intimidé par le poids de toutes mes lectures, n’est pas si loin ! C’est donc à la fois un plaisir et quelque chose d’un peu fou d’établir une bibliothèque idéale de ces lectures… j’ai d’ailleurs beaucoup plus à découvrir moi-même qu’à faire découvrir à d’autres lecteurs !

Pour élaborer cette bibliothèque, on m’a proposé de placer mon héros, Mathieu Hidalf, comme un lecteur potentiel des ouvrages qui m’ont marqué… mais je préfère laisser Mathieu de côté ! Sauf quand j’ai l’impression que l’un des héros de mon enfance ou de mes lectures actuelles auraient beaucoup à partager avec lui, s’ils se croisaient par hasard…

1) Harry Potter, de J.K. Rowling

J’avais dix ou onze ans lorsque ma grand-mère m’a mis entre les mains le tout premier volume des aventures de Harry. Je l’ai regardée droit dans les yeux (ma grand-mère), et lui ai dit : « Harry Potter à l’école des sorciers ? Ce n’est pas pour moi… » J’avais parlé trop vite… quelques jours plus tard, à l’occasion de vacances en famille, ma grand-mère lisait à l’ensemble de ses petits-fils le premier tome. Avant la fin des vacances, j’avais lu La Chambre des secrets et Le Prisonnier d’Azkaban. Quelques mois plus tard, à minuit, sur les Champs Élysées, je faisais la queue pour me procurer La Coupe de feu. Et ainsi de suite, année après année !

Aujourd’hui encore, lors de chacune de nos réunions de famille, Harry Potter est présent au menu, sorte de plat principal inépuisable, qui tient toutes les générations éveillées au fil des heures. Chacun, du petit-fils de sept ans à la grand-mère de soixante-dix ans, fait vivre, revivre et vivre encore Harry Potter.

Souvent, des adultes m’ont dit (qui n’avaient pas lu la série) : « Un jour viendra où tu changeras d’avis, à force de découvrir d’autres romans. » Ce jour n’est pas venu, et je pense qu’il ne viendra pas ! Stendhal, Albert Cohen, J.K. Rowling m’auront fait trembler, m’auront rendu furieux, m’auront transporté avec la même sincérité !

2) Le monstre poilu, d’Henriette Bichonnier et Pef

Un récit lu et relu, qui m’a beaucoup fait rire enfant, poils aux dents (un peu facile, celle-là…) ! Je l’ai redécouvert il y a quelques jours, par hasard… Vivent le monstre poilu et sa princesse impertinente !

3) Artemis Fowl, d’Eoin Colfer

Artemis Fowl, le génie britannique…

J’ai dévoré, adolescent, les premiers tomes d’Artemis Fowl. J’ai toujours été charmé par la vivacité du récit et de son héros !

Comme, dans cette liste, on m’a proposé d’évoquer les lectures que Mathieu Hidalf aurait aimé faire, je dois bien avouer que Mathieu aurait été très impressionné par le cynisme et l’intelligence d’Artemis Fowl… Dans sa soif de défis, sans doute, Mathieu aurait essayé de le rouler en lui faisant signer un contrat crapuleux ! Mais je veille sur lui, si bien que je l’empêcherai de courir à sa perte en marchandant avec le redoutable Artemis…

4) Vango, de Timothée de Fombelle

Vango, ce n’est pas le roman qu’on aimerait emporter sur une île déserte ; c’est le roman qui vous fait chercher l’île déserte pour pouvoir le lire. Sa lecture m’a fait me « détacher de moi », si l’on peut dire, parce j’étais comme absorbé. Mais lorsque vous le refermez, vous constastez que vous êtes au contraire au plus près de vous-même.

5) Contes de garnements et galopins, de Beatrix Potter

Mathieu Hidalf adore les contes (surtout ceux dans lequels il n’y aucune sorte de morale). Pas sûr que tous les récits de Beatrix Potter lui conviennent… J’aime beaucoup leur puissance narrative, leur apparente simplicité. Le seul titre est un conte à lui seul !

6) P.P. Cul-Vert, détective privé, de Jean-Philippe Arrou-Vignod

Un héros que j’aimerais beaucoup enfermer dans la même pièce que Mathieu, en les observant par le trou d’une serrure :

Son altesse P.P. Cul-Vert, personnage de Jean-Philippe Arrou-Vignod (qui n’est autre que mon éditeur !). J’ai adoré P.P. Cul-Vert chaque fois que je l’ai croisé dans un livre. Et je pense que Mathieu se sentirait tellement insulté par le génie du collégien détective, qu’une bataille terrible s’en suivrait… car le vocabulaire et l’assurance de P.P. auraient raison du son sang-froid de Mathieu !

7) Une série que je veux lire : Le livre des étoiles, d’Erik L’Homme.

Comme beaucoup de lecteurs, j’ai chez moi une pile de « livres non lus », que je veux poutant lire à tout prix. Étrangement, il y a plusieurs romans que je n’ose pas ouvrir avant d’avoir fini ma propre série. Des romans dont j’ai trop peur qu’ils m’inspirent, qu’ils me fassent « changer de cap » malgré moi. Le livre des étoiles en fait partie. Tout comme Harry Potter, d’ailleurs, dont je n’ose pas relire une ligne avant d’avoir terminé l’écriture de Mathieu. C’est, je crois, une peur logique de jeune auteur… la peur de ne pas réussir à me rester fidèle jusqu’au bout.

8) Une BD et un journal que j’aimerais beaucoup lire :

 

Aya de Yopugon, de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, pour tout le bien que j’en entends ! Et le journal de Constance, fiancée de Mozart, dans la collection "Mon histoire". Cette Constance m’intrigue… et les livres de cette collection ont toujours accroché mon regard dans les librairies où je les ai trouvés !

> Retour à la liste de lecture