Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill

«En cours préparatoire, lors de la rentrée des classes, l’institutrice nous a demandé quelle était la profession de nos parents. Mon père était “patron”, mais ma maman ? Je ne savais rien d’elle. Quel était son métier ? À quoi ressemblait-elle ? Où habitait-elle ? Quand on est enfant, on n’aime pas être différent des autres. Alors j’ai inventé» (Jean Regnaud).

«Jean Regnaud est un ami cher depuis l'adolescence. Quand il m'a présenté ce texte, j'en ai été bouleversé... C'était stupéfiant ! Jean, avec toute sa pudeur, avait réussi la prouesse de raconter un aspect tragique de son enfance. Il parvenait à faire rire sans aucun cynisme et à émouvoir sans sombrer dans le pathos. J'espère avoir trouvé un graphisme complémentaire de son récit...» (Émile Bravo).

Primé par les «Essentiels» d'ANGOULEME 2008.

Prix Tam-Tam BD 9/13 ans, Montreuil 2008.


Prix : 16,00 €

Illustrateur de couverture :

Émile Bravo



Collection: Bandes dessinées hors collection

120 pages
ISBN 9782070572991
Code distributeur A57299
Date de parution 07-06-2007

Disponible également en :
Bandes dessinées hors collection : 17,00 €

 autour du livre

  • Prix Spécial du Jury - Annecy 2013
    20/06/2013

    Prix Spécial du Jury - Annecy 2013

    Le long métrage adapté de la bande dessinée de Jean Regnaud et Emile Bravo, a remporté le Prix Spécial du Jury du 54e Festival international du film d'animation d'Annecy.
    Le film sortira en salle le 23 octobre 2013.

«Ce récit autobiographique, drôle et émouvant, raconte un deuil, vu à hauteur d'enfant. Des «interludes» enchanteurs rythment une narration impeccable, dans laquelle textes et dessins dialoguent avec subtilité» (Le Monde 2, Juillet 2008)

«Son récit est juste, émouvant, sincère et surtout très drôle. L'illustration d'Émile Bravo rehausse le texte, sans le minimiser. Sa ligne claire, ses couleurs douces et chaleureuses soulignent avec justesse le ressenti de chacun des personnages» (Bodoï).

«Une BD à la fois tendre et émouvante [...] Le récit séduit par sa justesse et sa pudeur» (20 minutes).

«Pétillant, touchant, drolatique» (Télérama).

«Un récit pudique et bouleversant, très bien servi par les images d'Emile Bravo» (Soir, août 2007).

«Une belle histoire sur le deuil, l'amitié, et cette manie qu'ont les adultes de mentir par omission» (Nouvel observateur – août 2007).

«Émile Bravo est un énervant surdoué : mieux que personne, il sait rendre en quelques traits les joies et les tourments ineffables de la petite enfance. Sur un scénario d'une poignante drôlerie, sans cesse entre rires et larmes, il déroule sa partition graphique avec une tendresse très juste, faisant de ce bouquin (...) un inestimable bijou» (Suprême Dimension, Eté 2007).

«Tout simplement bouleversant» (Jasmin, juillet 2007).

«L'humour et la tendresse sont les points forts de cette sorte de roman graphique qui se lit d'un trait» (L'écho de la Haute-Vienne, juillet 2007).

«Cet album est un bijou de tendresse et de sensibilité. L'illustrateur a donné des images douces et pleines de cœur en demi-teintes» (L'Yonne Magazine, septembre 2007).

«Un texte bouleversant raconté avec pudeur et humour» (Les clés de l'actualité junior, novembre 2007).

«Sur le thème des choses graves que l'on cache aux enfants, cette BD-roman est formidable. Tendre et réaliste. Drôle et triste» (Ouest France, décembre 2008)

«Un album magnifique» (Vers l'Avenir).

«Un des plus beaux livres de ce début d'année» (CanalBD, avril 2007).

«Un récit d'une rare sensibilité» (Télé 2 Semaines, janvier 2008).

«Un récit personnel, très émouvant» (Le Monde des Livres, janvier 2008).

«Une œuvre d'une subtilité et d'une intelligence extraordinaires» (Métro, janvier 2008).

«Une BD très justement primée au festival d'Angoulême» (Ouest France, février 2008).

«Emile Bravo prouve encore une fois son incroyable connivence avec le monde de l'enfance. Un pur chef-d'œuvre» (Le temps - samedi culturel, avril 2008).

«Sur le thème des choses graves que l'on cache aux enfants, cette BD-roman est formidable. Tendre et réaliste. Drôle et triste. Il a reçu le Prix Tam-Tam au salon du livre de Montreuil»(Ouest France, décembre 2008).

 «À travers des dessins drôles et tendres, on suit avec beaucoup de tendresse et de justesse, le quotidien de Jean» (Grain de Sel, novembre 2009).


  des mêmes auteurs

Dernières parutions

Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill : Bravo, Émile - Regnaud, Jean
Ma maman est en Amérique, elle a rencontré Buffalo Bill : Bravo, Émile - Regnaud, Jean