Soudain dans la forêt profonde

De

Amos Oz


Illustré par

Georg Hallensleben


Un village au bout du monde, triste et gris, encerclé par des forêts épaisses et sombres. Un village maudit : toutes les bêtes, tous les oiseaux et même les poissons de la rivière l'ont déserté. Deux enfants, Matti et Maya, décident alors d'élucider le mystère et s'aventurent dans la forêt en dépit de l'interdit...

Pour illustrer ce superbe conte pour enfants et adultes, il fallait tout le talent et la magie des couleurs de Georg Hallensleben. Au delà du conte traditionnel, Amos Oz nous offre une fable magnifique sur l'exclusion et la tolérance.

À partir de 6 ans

Thèmes : Conte , Exil , Tolérance

Catégorie : Albums , Contes & mythologies

Prix : 14,75 €

Illustrateur de couverture :

Georg Hallensleben


Traduit (hébreu) par :

Sylvie Cohen



Collection: Albums Gallimard Jeunesse

96 pages - 230 x 280mm
ISBN 9782070616848
Code distributeur A61684
Date de parution 13-03-2008


 autour du livre

«Ce texte est une grande leçon, littéraire, mais aussi de tolérance» (Le Monde).

«Somptueusement illustré. Magnifiquement littéraire. Un conte magistral. Pour tous» (Le Soir, mars 2008).

«Une poignante leçon de civisme et de tolérance» (La Voix du nord, avril 2008).

«Un conte merveilleux sur la tolérance. Un texte magnifique. Une pure merveille» (L'indépendant, avril 2008).

«Une édition qui met à la portée des enfants ce très beau conte, écrit initialement par Amos Oz pour tous. Au carrefour de la tradition biblique, du folklore yiddish et du conte européen, il propose une belle parabole sur la tolérance. Le texte est illustré somptueusement par Georg Hallensleben» (La Revue des Livres pour Enfants, février 2008).

«Une magnifique histoire sur la singularité des êtres, une grande leçon de tolérance» (L'arche, juin 2008).

«Un conte pour enfants et adultes. Belle leçon de tolérance sous forme d'une parabole à méditer». (Centre Presse, Juillet 2008).

«Au carrefour de la tradition biblique, du folklore yiddish et du conte européen, il propose une belle parabole sur la tolérance». (La revue des livres pour enfants, Février 2008).