Jules Renard

Jules Renard naît à Châlons-sur-Mayenne, le 22 février 1864. À dix-sept ans, il quitte Chitry-les-Mines, où ses parents s'étaient installés, et vient à Paris. Il prépare l'École normale supérieure, puis se décide d'écrire : des vers tout d'abord, « Les Roses ». Il fait son service militaire à Bourges, puis l'ayant accompli, cherche un emploi. Ses revenus sont plus que modestes, il écrit « Les Cloportes » – qu'il ne publie pas – et épouse Marie Morneau, en 1888. À cette période de misère, succède une époque faste au cours de laquelle il ne cesse de publier : « L'Ecornifleur » (1892), « Poil de carotte » (1893), « Le Vigneron dans sa vigne »(1893), « Histoires naturelles » (1894)... Il a deux enfants, fréquente les milieux littéraires à la mode, fait provision de notes pour son « Journal », loue « La Gloriette » à Chaumot où il est élu conseiller municipal, reçoit la Légion d'honneur. Il écrit des pièces de théâtre, devient maire de Chitry (1904) et entre à l'Académie Goncourt, en 1907. Entre 1898 et 1909, paraissent « Les Bucoliques » et « Monsieur Vernet ». Il meurt à Paris le 22 mai 1910.




 ses ouvrages

Poil de Carotte : Renard, Jules
Poil de Carotte : Renard, Jules