Joseph Kessel

Joseph Kessel naît en Argentine en 1898. Ses parents sont russes. Il passe une partie de son enfance en Russie, à Orensburg, au pied de l'Oural, fait ses études au lycée Louis-le-Grand, à Paris, puis à la Sorbonne, et suit des cours de comédie. Au cours de la Première Guerre mondiale, il s'engage dans l'aviation et a l'occasion d'observer, en témoin, certains épisodes de la révolution russe de 1917. Il voyage aux États-Unis, en Chine, en Inde, à Ceylan, en Indochine. Il publie alors ses premiers livres: «L'Équipage» (1923), «Les Rois aveugles» (1925), couronné en 1927 par le grand prix du roman de l'Académie française. Il participe à la guerre d'Espagne; en 1940, il est correspondant de guerre. Il rejoint en 1941 les rangs de la France libre et écrit le Chant des partisans avec son neveu Maurice Druon. Grand voyageur, il arpente le monde et rapporte de nombreux documentaires et des livres inspirés de ses expériences. C'est ainsi qu'il publie, en 1967, «Les Cavaliers», à la suite d'une expédition en Afghanistan. Le Lion paraît en 1958. En 1963, Joseph Kessel entre à l'Académie française. Témoin parmi les hommes, comme l'indique un de ses titres, il a fait partie de l'Organisation mondiale de la santé. Joseph Kessel est mort en 1979.




 ses ouvrages

Le lion : Kessel, Joseph
Le lion : Kessel, Joseph
Le lion : Kessel, Joseph
Le petit âne blanc : Kessel, Joseph
Le lion : Kessel, Joseph
Le lion : Kessel, Joseph
Le lion : Kessel, Joseph
Le petit âne blanc : Kessel, Joseph
Une balle perdue : Kessel, Joseph
Une balle perdue : Kessel, Joseph