Johanna Spyri

Johanna Spyri est née à Hirzel, un petit village du canton de Zurich, en Suisse, quatrième d'une famille de six enfants. Son père, Johann Heusser, est médecin et sa mère est la fille du pasteur. Johanna s'ennuie à l'école du village. Elle apprend à apprécier la poésie et la littérature auprès du pasteur Salomon Tobler qui lui donne des cours particuliers.
En 1841, elle poursuit sa formation à Zurich. Elle lit Goethe et se lie d'amitié avec Anna Fries, Betsy et Conrad Ferdinand Meyer. En 1852, elle épouse l'avocat Johann Bernhard Spyri, avec qui elle s'installle à Zurich. Son fils Bernhard Diethelm, violoniste, à la santé fragile, meurt en 1884. Son mari meurt la même année.
Elle se consacre alors aux œuvres charitables mais aussi à l'écriture.
Le premier roman de Johanna Spyri est publié en 1871. Le premier des titres de la série des "Heidi" paraît en 1880. Ils connaissent très vite un grand succès.
Johanna Spyri meurt en 1901, après avoir publié plus d'une trentaine de livres.