Jean-Louis Besson

Jean-Louis Besson est né à Paris, le 9 juillet 1932, l'année de l'invention du Technicolor.
Depuis qu’il sait tenir un crayon, il dessine tout ce qu’il voit. Ses parents, tous deux doués pour le dessin, lui ont plutôt appris à s'intéresser aux arts plastiques plutôt qu'aux mathématiques.
En septembre 1939, la guerre éclate. Après un passage en Bretagne, la famille rentre sur Paris, qui devient un terrain d'observation pour Jean-Louis : la vie continue sous l'Occupation, comme il le raconte dans son livre "Paris Rutabaga".
En 1941, il entre au lycée Voltaire. Il a neuf ans, de grosses lunettes, des pantalons courts. Il excelle en dessin d'imitation. Dans les autres matières, c'est très variable…
En 1948, à seize ans, il intègre l'école des Métiers d’art, située dans l'hôtel Salé, aujourd'hui musée Picasso.
En 1954, il entre chez Publicis. Après un passage à "Elle" comme directeur artistique, en 1968, il entre à l'agence Robert Delpire, très réputée pour la grande élégance de ses créations, où il participe à de prestigieuses campagnes.
En 1970, Jean-Louis décide de devenir illustrateur indépendant. Il continue à dessiner pour des agences de publicité, des magazines, des maisons d’édition. Plein d’humour et de fantaisie, tous les sujets l’intéressent!
Sa technique est toujours la même, il fait d'abord un gros travail de documentation (sa bibliothèque personnelle est impressionnante), puis des repérages photographiques, des croquis, pour restituer la réalité dans ses moindres détails.
Son dernier dessin paraît en 2002, dans "Exercices de style", de Raymond Queneau, un livre qu'il trouve très drôle.
Le 1er mai 2003, Jean-Louis Besson meurt à Paris, rue d'Assas, entouré de sa famille.




 ses ouvrages

Paris Rutabaga : Besson, Jean-Louis
Paris Rutabaga : Besson, Jean-Louis