Hector Malot

Hector-Henri Malot né le 20 mai 1830 à la Bouille, en Seine-Maritime, est mort à Fontenay-sous-Bois le 17 juillet 1907. C'est chez un notaire à Paris, où il travaille tout en étudiant le droit, qu'Hector-Henri Malot commence à écrire. Il collabore à la rédaction de plusieurs journaux, puis s'essaie au roman. Son premier livre, « Les Amants », paru en 1859, connaît un grand succès. Il persévère dans cette voie, et, très prolixe, écrit en moins de quarante ans soixante-dix romans. « Sans Famille », rédigé en 1878, est sans doute son meilleur ouvrage. Le mélodrame triomphe. On y voit l'affirmation d'un genre littéraire de cette fin du XIXe siècle, triomphant et maîtrisé : le mélodrame, où s'épuisent les derniers assauts du romantisme. Un roman de l'initiation et de la quête qui foisonne d'images et de situations tracées par un pinceau picaresque ; la description et la réhabilitation d'une population en marge, qui, dans l'errance découvre sa dignité.




 ses ouvrages

Sans famille : Malot, Hector
Sans famille : Malot, Hector
Sans famille : Malot, Hector
Sans famille : Malot, Hector