Gallimard Jeunesse
Recherche par thème
 
Eoin Colfer
 
Ma liste
Voir ma liste
Imprimer ma liste
     
Le site de l'auteur
Personnage(s)

 

 
 

Biographie
Extraits de presse

Tous les titres de l'auteur : 54 ouvrage(s)

Classer les ouvrages :
par titre
dernières parutions en tête
Page  < 1

 

Airman
Auteur(s) Eoin Colfer
Collection Grand format littérature
Date de parution 21-11-2008
Prix 20 euros
  Ajouter à ma liste

Airman
Auteur(s) Eoin Colfer
Collection Folio Junior
Date de parution 03-02-2011
Prix 8,10 euros
  Ajouter à ma liste

Artemis Fowl
Auteur(s) Eoin Colfer
Collection Grand format littérature
Date de parution 12-09-2001
Prix 15 euros
  Ajouter à ma liste

Artemis Fowl
Auteur(s) Eoin Colfer
Collection Folio Junior
Date de parution 15-03-2007
Prix 7,70 euros
  Ajouter à ma liste

Artemis Fowl
Auteur(s) Eoin Colfer, Andrew Donkin, Giovanni Rigano
Collection Bandes dessinées hors collection
Date de parution 15-01-2009
Prix 15 euros
  Ajouter à ma liste

Artemis Fowl
Auteur(s) Eoin Colfer
Collection Écoutez lire
Date de parution 18-03-2004
Prix 27 euros
  Ajouter à ma liste

Code éternité
Artemis Fowl - 3
Auteur(s) Eoin Colfer
Collection Grand format littérature
Date de parution 06-06-2003
Prix 18 euros
  Ajouter à ma liste

Code éternité
Artemis Fowl - 3
Auteur(s) Eoin Colfer
Collection Folio Junior
Date de parution 15-03-2007
Prix 7,70 euros
  Ajouter à ma liste

Artemis Fowl I, II, III
Auteur(s) Eoin Colfer
Collection Grand format littérature
Date de parution 09-10-2003
Prix 49 euros
  Ajouter à ma liste

Artemis Fowl I, II, III
Auteur(s) Eoin Colfer
Collection Folio Junior
Date de parution 28-09-2006
Prix 23,10 euros
  Ajouter à ma liste

Page  < 1
 
Biographie
Eoin (prononcer Owen) Colfer est né le 14 mai 1965 à Wexford, en Irlande. Enseignant comme l'étaient ses parents, il vit avec sa femme Jackie et ses deux fils dans sa ville natale. Tout jeune, il s'essaie à l'écriture et compose une pièce de théâtre pour sa classe dans laquelle, comme il l'explique, «tout le monde mourait à la fin sauf moi». Grand voyageur, il a travaillé en Arabie Saoudite, en Tunisie et en Italie, avant de revenir en Irlande. Avant la publication d' «Artemis Fowl», Eoin Colfer avait déjà publié plusieurs livres pour les moins de dix ans et c'était un auteur pour la jeunesse reconnu dans son pays. «Artemis Fowl», qui forme le premier volume de sa série, est un livre événement que se sont arraché les éditeurs du monde entier et qui a propulsé son auteur au rang d'écrivain vedette de la littérature pour la jeunesse. Mais ce succès international n'a pas ébranlé Eoin Colfer, qui se reconnaît simplement chanceux et qui semble s'amuser du soudain intérêt qu'on lui porte. Et, même s'il a interrompu un temps ses activités d'enseignant pour se consacrer à l'écriture des aventures d'Artemis, ce qu'il souhaite avant tout, c'est rester entouré de sa famille et de ses amis qui «l'aident à rester humble». Et lorsqu'il a reçu les premiers exemplaires de son livre, il s'est précipité pour voir ses élèves, à qui il avait promis de lire l'histoire en priorité. Doté d'un grand sens de l'humour, il a également prouvé ses talents de comédien dans un one man show. Il s'ingénie à mélanger subtilement et efficacement une attirance pour la haute technologie et des personnages relevant de croyances diverses. Ses inspirations sont multiples et hétéroclites: de James Bond à la mythologie celte, en passant par Batman, Conan Doyle ou «La Guerre des étoiles».
Extraits de presse
«Eoin Colfer a toujours eu un faible pour les "bons personnages de méchants". Une façon, pense-t-il, de permettre au jeune lecteur non pas l'identification mais une certaine adéquation de point de vue. "Vers douze ans, on se sent rarement un bon gars plein de muscles capable de sauver la planète de ses dangers, on a plutôt envie de faire des tas de bêtises. Ce qu'Artemis se permet"… Enseignant, Colfer a dû interrompre le métier pour répondre aux nombreuses sollicitations, lectures, salons, tournées. Ses amis ("toujours profs") ne se le tiennent d'ailleurs toujours pas pour dit. "Tu viens dans ma classe vendredi", proposent-ils par exemple via un simple coup de fil. Ce qu'il fait sans rechigner, histoire de ne pas perdre la main, de quitter son officine au milieu du jardin et de se confronter de nouveau aux enfants. Ils les qualifient de sérieux cyniques doublés de grands sceptiques, mais prêts à tout accepter à condition que les explications soient sacrément bien ficelées. Condition respectée» ("Libération").

«Eoin Colfer a créé un personnage à part, anticonventionnel mais attachant. Ses influences? Les récits de bandits et de pirates, qu'il affectionnait enfant. Mais aussi les légendes irlandaises de son pays natal. Ajoutons qu'il aimait Batman. On mélange le tout et on obtient une série bourrée d'imagination, de magie, de technologie, de folklore irlandais et d'humour» ("Le Journal de Mickey").